Zona

Le zona est une maladie virale due à une réactivation du virus varicelle zona ou VZV, appartenant à la famille des herpes virus qui sont responsables de la varicelle. Il se caractérise par des vésicules réparties sur la peau, en général sur le thorax avec un tracé plus ou moins horizontal comme une ceinture, d’ailleurs zona signifie ceinture en grec ancien.

Les signes de la maladies:
Le diagnostic de zona se fait devant l’apparition de plaques rouges sur la peau, elles se couvrent de vésicules remplies d’un liquide clair ; puis elles sèchent en formant des croûtes qui tombent quelques jours après. Une douleur de type brûlure est fréquemment ressentie dans la zone de peau correspondant aux nerfs atteints. L’intensité de ces douleurs avant l’éruption typique, caractérisées souvent comme des douleurs au contact, peut aller d’une simple gène à des douleurs intolérables, souvent paroxystiques. Il y a également une diminution locale de la sensibilité cutanée, et une augmentation du volume des ganglions (hypertrophie ganglionnaire).

Remarquons tout d’abord que les patients sont contagieux par contact direct et cela pendant une semaine suivant l’apparition des lésions vésiculaires. Les patients atteints de zona ne vont pas transmettre le zona mais la varicelle (car il s’agit bien du virus de la varicelle).

Causes et facteurs de risque
L’infection latente ou asymptomatique causée par le virus varicelle-zona peut redevenir active, même de nombreuses années après avoir eu la varicelle. Cette nouvelle infection peut survenir pendant une période où le système immunitaire est un peu moins efficace. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette diminution de l’immunité:

  • le vieillissement;
  • la maladie;
  • la prise de médicaments qui suppriment la fonction immunitaire (par ex.les corticostéroïdes);
  • ‘infection par le VIH ou certaines formes de cancer;
  • la radiothérapie.

L’exposition à des produits chimiques augmente le risque de souffrir de zona d’après une étude menée en Caroline du Nord .

Problème répandu
On enregistre par exemple en France plus de 100 000 cas de zona chaque année, en Suisse on estime le nombre de cas de zona à environ 13 000 chaque année et aux Etats-Unis plus de 500 000 cas sont enregistrés.

L’incidence annuelle est comprise entre 1,5 et 4 nouveaux cas pour mille. Elle est beaucoup plus fréquente chez les personnes âgées. Un tiers des personnes de plus de 60 ans développant un zona auront des douleurs post-zostériennes (douleurs très ennuyeuses et douloureuses). A partir de 70 ans, ce chiffre grimpe à 50%.

Prévention
Une personne qui n’a jamais été atteinte de la varicelle doit prendre garde de ne pas toucher les vésicules sur la peau d’une personne atteinte de la varicelle ou du zona. Il est possible d’éviter la réactivation du virus et l’apparition d’un zona en s’assurant d’avoir un système immunitaire solide.


PRODUITS RELIÉS À CE SYMPTÔME