HYPERTENSION

Diagnostic 
Le diagnostic de l’hypertension n’est pas toujours facile à établir. On mesure des tensions artérielles basses, normales ou élevées, mais la valeur seuil de l’hypertension reste difficile à définir. Par convention, on estime qu’un individu présentant une pression diastolique de 9 à 10 cm de mercure et une pression systolique de 14 à 16 cm de mercure est hypertendu et devrait recevoir un traitement anti-hypertenseur. Pour établir le diagnostic avec une plus grande fiabilité, la tension artérielle doit être mesurée à différents moments. On procède simultanément à des examens biochimiques sur des échantillons d’urine et de sang.

Traitement
L’objectif du traitement, généralement prescrit par un généraliste, est de faire baisser la tension artérielle afin de réduire les risques d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque. Il est souvent accompagné d’un régime alimentaire pauvre en sel, en calories, en alcool et en graisses saturées, mais riche en potassium, en calcium, en graisses poly-insaturées, en magnésium et en fibres. De même, il est conseillé au patient de reprendre une activité physique modérée lorsque cela est possible. Bien que le tabagisme n’affecte pas la tension, il peut accroître les risques d’attaque (accident vasculaire cérébral) ou de crise cardiaque.

Les médicaments prescrits, seuls ou en poly-thérapie, comprennent des bêtabloquants, des inhibiteurs calciques, des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et des diurétiques.

Hypertension secondaire
L’hypertension essentielle représente environ 90 p. 100 des cas d’hypertension et l’hypertension secondaire les 10 p. 100 restants. Celle-ci peut être causée par une maladie rénale, la pilule contraceptive ou des troubles endocriniens. Le traitement de la cause entraîne généralement une diminution de l’hypertension.


PRODUITS RELIÉS À CE SYMPTOME