COEUR

Le coeur est un organe musculaire creux en forme de poire situé entre les poumons, au milieu de la poitrine. Il assure la circulation du sang dans tout l’organisme, permettant aux cellules de recevoir oxygène et nutriments. Il est fixé au sternum par des tissus conjonctifs particuliers appelés ligaments. La taille d’un coeur adulte est comparable à celle du poing. Chez un individu moyen, il mesure environ 1 centimètres de long sur 8 centimètres de large, et pèse moins de 500 grammes. Le coeur, situé entre vos poumons au milieu du thorax est le moteur du système cardiovasculaire, dont le rôle est de pomper le sang qu’il fait circuler dans tous les tissus de l’organisme.

Pour répondre aux besoins énergétiques du corps, le coeur doit battre plus de 100 000 fois par jour. Comme tous les autres tissus de l’organisme, le coeur aura besoin d’oxygène et de nutriments pour fonctionner correctement. Le sang qui circule dans le coeur va trop vite pour y être absorbé, si bien que le coeur dispose de son propre système de vaisseaux, appelé artères coronaires, qui le vascularisent. Il comprend quatre cavités. Les cavités supérieures sont appelées oreillettes, elles sont petites, car elles ne peuvent contenir que trois demi-cuillères à soupe de sang à la fois.

Les cavités inférieures sont appelées ventricules, ils sont un peu plus gros que les oreillettes et peuvent contenir environ un quart de tasse de sang à la fois. Il est plutôt bizarre de réaliser que ces petites cavités sont chargées de pomper presque 8 000 litres de sang par jour. Dans la partie supérieure de l’oreillette droite se trouve un petit morceau de tissu cardiaque spécial appelé noeud sino-auriculaire (ou noeud sinusal de Keith et Flack). Cette région commande tout le mécanisme de régulation des battements cardiaques. C’est le stimulateur cardiaque naturel, chargé de déclencher et établir les battements cardiaques. Cette région minuscule commande à votre coeur d’accélérer lorsque vous courez ou que vous faites de l’exercice, et de ralentir lorsque vous êtes assis ou que vous dormez.

Chaque moitié du coeur fonctionne séparément de l’autre. Le côté droit du coeur est chargé de renvoyer le sang pauvre en oxygène aux poumons pour éliminer le dioxyde de carbone et ré oxygéner le sang. L’oreillette droite reçoit le sang veineux apporté par la veine cave. Le sang est ensuite propulsé dans le ventricule droit. Lorsque ce dernier se contracte le sang pénètre dans l’artère pulmonaire et dans les poumons. L’artère pulmonaire est la seule artère de l’organisme à transporter du sang pauvre en oxygène. Le côté gauche du coeur reçoit le sang fraîchement oxygéné provenant des poumons et le redistribue dans tout le corps. Le sang oxygéné pénètre dans l’oreillette gauche par les quatre veines pulmonaires. Ce sont les seules veines de l’organisme à transporter du sang oxygéné. Le sang est ensuite propulsé dans le ventricule gauche et doit traverser la valve mitrale, qui contrôle le débit. Les parois du ventricule gauche sont trois fois plus grosses que les parois du ventricule droit. L’épaisseur du muscle cardiaque donne au ventricule gauche la puissance nécessaire pour pomper le sang dans tout le corps, de la tête aux pieds. Lorsque votre coeur se contracte, le sang est propulsé à travers la valve aortique dans l’aorte, qui est le plus gros vaisseau de l’organisme, et distribué dans le corps par l’intermédiaire d’un réseau d’artères.

Les maladies cardiaques :

Les maladies cardiaques sont dangereuses et peuvent causer la mort suite à un arrêt cardiaque.

La Cardiopathie Coronarienne :

La maladie coronarienne est une maladie progressive, initiée par des lésions au niveau des parois des vaisseaux qui irriguent le coeur (les artères coronaires). Ces lésions déclenchent un processus complexe de remodelage et d’athérosclérose qui entraîne l’épaississement de la paroi artérielle et donc une diminution du flux sanguin vers le coeur. Ce processus entraîne l’athérosclérose (accumulation de dépôts graisseux), c’est-à-dire le rétrécissement ou l’obstruction (le blocage) des artères coronaires qui amènent le sang porteur d’oxygène au muscle cardiaque. En conséquence, le muscle cardiaque ne peut plus fonctionner correctement et peut même s’arrêter complètement.

L’infarctus de Myocarde :

L’infarctus du myocarde est un infarctus touchant le muscle cardiaque. En langue courante, on l’appelle le plus souvent une crise cardiaque. Il se produit quand une ou plusieurs artères coronaires se bouchent, les cellules du myocarde (le muscle constituant le coeur) irriguées par cette (ou ces) artère(s) ne sont alors plus oxygénées, ce qui les empêche de se contracter et finit par entraîner leur mort.

L’Artériosclérose :

L’Artériosclérose désigne toute dégénérescence fibreuse d’un tissu ou d’un organe. Avec l’âge, les tissus qui constituent les artères perdent leur élasticité et deviennent lus rigides. Le vieillissement normal des artères s’appelle artériosclérose.

L’Angine de poitrine :

L’Angine de poitrine est une sensation de douleur ou de malaise à la poitrine. L’angine de poitrine se produit quand le muscle du coeur ne reçoit pas assez de sang et par conséquence, pas assez d’oxygène, pour fonctionner normalement. L’angine de poitrine est généralement causée par le durcissement des artères.

Les causes principales des maladies cardiaques :

Les principaux facteurs de risque cardiaques sont modifiables et sont donc ceux sur lesquels la prévention peut agir : le cholestérol, l’hypertension artérielle, le tabac et la sédentarité.

Le Cholestérol :

Le cholestérol, substance indispensable à notre organisme, peut devenir dangereux lorsque son taux dans le sang est en excès. Le cholestérol en excès se dépose sur les parois des artères notamment celles du cœur (artères coronaires), formant des plaques graisseuses qui s’épaississent au fil des ans (athérosclérose).

L’Hypertension artérielle :

La “Tension artérielle” varie naturellement au rythme du cœur: Quand le cœur se contracte et propulse le sang dans les artères, elle est plus élevée (pression systolique), quand le coeur se relâche et se remplit de sang provenant des veines, elle est plus basse (pression diastolique). L’hypertension artérielle correspond à une pression trop élevée du sang dans les artères à partir de 14/9.

Le Tabagisme :

Le tabac est une grande menace pour les artères : Les artères coronaires (risque d’infarctus, de mort subite), les artères des jambes: l’artérite se rencontre presque exclusivement chez les fumeurs, les artères cérébrales (risque de paralysie). La nicotine accélère le cœur, augmente la tension artérielle, fait baisser le “bon cholestérol” (cholestérol LHD), augmente l’agrégation des plaquettes sanguines et favorise la formation de caillots.

La Sédentarité :

Sans effort physique régulier, le muscle cardiaque perd sa puissance de contraction. Il reçoit et renvoie de moins en moins de sang dans le corps, donc moins d’oxygène aux

muscles et aux organes. Il récupère moins vite après l’effort. Aujourd’hui, vous pouvez réduire votre risque cardiovasculaires en suivant quelques conseils d’hygiène de vie : opter pour une alimentation équilibrée, arrêter de fumer, surveiller votre tension, faire un peu de sport, etc.


PRODUITS RELIÉS À CE SYMPTOME