ANGINE

L’expression « angine de poitrine » se rapporte à une sensation de douleur ou de malaise à la poitrine. L’angine de poitrine se produit quand le muscle du cœur ne reçoit pas assez de sang et par conséquence, pas assez d’oxygène, pour fonctionner normalement. L’angine de poitrine est généralement causée par le durcissement des artères.

Quand les artères coronaires qui irriguent le cœur sont largement obstruées par des plaques, le muscle cardiaque peut être temporairement privé d’oxygène. Ce manque d’oxygène dans les tissus du cœur entraîne des douleurs thoraciques intenses qu’on appelle angine de poitrine. Ce sont les artères coronaires, situées tout autour du cœur, qui lui fournissent ses nutriments. Parfois celles-ci s’encrassent et commencent à se boucher, à cause de dépôts de graisse qu’on appelle plaques d’athéromes. Au repos les coronaires alimentent suffisamment le cœur. Mais au cours d’un effort ses besoins sont plus importants et les coronaires bouchées, ne peuvent plus lui fournir assez d’oxygène. Le cœur souffre alors et nous alerte : La douleur dans la poitrine apparaît.

L’angine de poitrine est un signal d’avertissement que le cœur est soumis à un stress. C’est extrêmement difficile de différencier l’angine de poitrine de la crise cardiaque et vous devez par conséquence agir sans tarder si vous avez un membre de votre entourage qui ressente une douleur ou un serrement à la poitrine. L’angine de poitrine se traduit par une douleur ou un malaise thoracique causé par une maladie cardiovasculaire.

Les types d’angine de poitrine :

Il existe trois types d’angine de poitrine.

L’angine de poitrine d’effort : Causée par une diminution temporaire de l’apport sanguin au cœur, l’angine de poitrine d’effort est déclenchée par l’effort physique ou les émotions fortes et cède généralement avec le repos.

L’angine de poitrine instable : L’angine de poitrine instable, forme plus grave, peut se déclencher au repos.

Toute variation des manifestations habituelles de l’angine de poitrine (par exemple des crises plus fréquentes ou plus longues) constitue un signe d’angine de poitrine instable et nécessite une attention urgente et immédiate. L’angor instable ressemble à l’angor d’effort chronique déstabilisé qui survient plus souvent que d’habitude.

L’angine de poitrine spastique (Prinzmetal) : C’est un type d’angine de poitrine causé par un spasme survenant dans une artère coronaire plutôt que par l’accumulation de plaque. L’angor de Prinzmetal ou angor instable est une variété d’angor durant lequel le patient présente le risque plus élevé de survenue d’infarctus du myocarde et ceci dans une période relativement courte. Ce type d’angine de poitrine survient au repos et le plus souvent au petit matin, quelquefois le soir.

Les causes d’angine de poitrine :

Il existe plusieurs facteurs qui causent une angine de poitrine. Les facteurs de risque les plus importants sont :

L’artériosclérose : L’athérosclérose est une pathologie par laquelle les artères s’obstruent partiellement ou totalement, suite à la formation de plaques de cholestérol sur la face interne des parois vasculaires. Le rétrécissement des artères se fait de manière insidieuse. Selon l’artère sténosée, les problèmes peuvent se manifester à un stade plus ou moins avancé. Dans la plupart des cas, une crise d’angor est provoquée par une athérosclérose.

L’hypercholestérolémie : Le cholestérol appartient au groupe des graisses ou lipides. Il contribue à la construction des cellules de l’organisme et à la production de certaines hormones.?Le cholestérol provient de deux sources :

Une source interne : produit par le foie (environ 80 %)

Une source externe : l’alimentation (environ 20 %)

Le cholestérol est indispensable à notre organisme, mais il peut lui nuire lorsqu’il s’y retrouve en taux trop élevés, car il constitue alors un facteur de risque pour les maladies cardio-vasculaires. Le LDL cholestérol à des taux élevés est un facteur de risque qui conduit à une angine de poitrine.

Le diabète : Le diabète est une affection chronique au cours de laquelle l’organisme ne produit pas suffisamment d’insuline ou l’utilise mal. L’insuline est une hormone fabriquée par le pancréas.?L’insuline permet la pénétration du glucose dans les cellules. Les cellules transforment ce glucose en énergie. Chez les diabétiques, le glucose ne pénètre pas dans les cellules, il s’installe dans le sang, privant ainsi l’organisme d’une importante source d’énergie.

L’hypertension : L’hypertension ou haute pression est une affection répandue. L’hypertension est généralement dénuée de symptômes, c’est pourquoi on l’appelle le « tueur silencieux ». Si l’hypertension est aussi préoccupante, c’est parce qu’elle représente un facteur de risque important qui contribue à plusieurs maladies très graves comme l’angine de poitrine.

L’obésité : L’obésité est un état caractérisé par un excès de masse adipeuse répartie de façon généralisée dans les diverses zones grasses de l’organisme. Le plus souvent, l’obésité est appréciée par le poids mais il faut noter qu’il n’y a pas de stricte équivalence entre poids et obésité puisque dans le poids interviennent, outre la masse grasse, le tissu osseux, l’eau et le muscle. L’obésité est un dangereux facteur de risque causant l’angine de poitrine.

Le tabagisme : Certaines études ont montré le danger de la nicotine, qui est à l’origine de lésions de l’intima et de la formation de thrombose (caillot sanguin susceptible de boucher une artère). La nicotine entraîne un besoin supplémentaire du myocarde (muscle cardiaque) en oxygène et est également à l’origine d’arythmies (troubles du rythme cardiaque). Enfin, il parait que la nicotine favorise l’athéromateuse des artères de petit calibre, essentiellement au niveau des membres inférieurs. Les maladies cardio-vasculaires dont le tabac est un facteur de risque sont représentées essentiellement par les maladies coronariennes (angine de poitrine, infarctus du myocarde).

Les symptômes et les signes :

L’angine est habituellement ressentie comme un serrement, une oppression, une lourdeur ou une douleur dans la poitrine, particulièrement derrière le sternum. Cette douleur irradie souvent vers le cou, la mâchoire, les bras, le dos et même les dents. Les patients peuvent aussi se plaindre de troubles digestifs, de brûlures d’estomac, de faiblesse, de transpiration, de nausées, de crampes ou d’essoufflement. L’angine se produit habituellement pendant l’effort, un stress émotif important ou après un repas copieux. Pendant ces périodes, le cœur a besoin de plus d’oxygène que les artères coronaires rétrécies ne peuvent lui en fournir. L’angine de poitrine dure habituellement de 1 à 15 minutes.

L’angine de poitrine est un symptôme de maladie cardiaque. Il s’agit généralement d’une douleur ou d’une gêne située derrière le sternum (au centre de la poitrine). La douleur irradie souvent dans l’épaule gauche, le bras, le dos et même dans le cou, jusqu’à la mâchoire.

Les crises d’angine de poitrine durent habituellement de trois à cinq minutes et cessent presque toujours avec le repos. Elles peuvent se déclencher plusieurs fois par jour ou occasionnellement, avec des intervalles de plusieurs semaines ou de plusieurs mois entre les crises.

La douleur d’angine de poitrine est particulièrement caractéristique. Il s’agit d’une sensation de destruction, en barre qui irradie vers l’épaule gauche, la mâchoire, la face interne du bras ou de la main gauche. Une douleur dentaire ou du cou est particulièrement significative. D’autre part le patient désigne cette douleur avec un poing fermé qu’il applique sur la poitrine. Il la désigne rarement d’un seul doigt ce qui correspond plutôt à une douleur intercostale (diagnostic différentiel) ou à un syndrome de Treitz. Ce syndrome (ensemble de signes) se caractérise par une augmentation de volume avec douleurs siégeant au niveau du thorax et dont l’origine est la tête d’un ou plusieurs cartilages costaux.

Luttez contre l’angine de poitrine :

Vous pouvez faire beaucoup pour éviter de souffrir un jour d’angine, notamment en choisissant de vivre plus sainement : abandonner la cigarette si vous fumez, perdre du poids si vous faites de l’embonpoint, faire plus d’exercice et adopter une alimentation moins riche en matières grasses. Cependant, de toutes ces mesures, cesser de fumer est probablement une de démarches la plus importante.

Tous les problèmes de santé chroniques qui augmentent le risque d’angine de poitrine peuvent être traités. Luttez efficacement contre le diabète, l’hypertension artérielle (haute pression), ou la présence d’un taux élevé de cholestérol.

PRODUITS RELIÉS À CE SYMPTOME