ARTICULATIONS

  

Une articulation est la jonction entre deux os. Les articulations concernent les muscles et les os, mais aussi les divers tissus qui les relient et assurent leur flexibilité et leur solidité. Nous décrivons ici les éléments qui composent les articulations mobiles, c’est-à-dire les grandes articulations qui permettent des mouvements étendus (genou, cheville, coude, épaule, hanche, etc.).

Le cartilage articulaire : Type de tissu conjonctif nacré et lisse, non vascularisé, qui recouvre les extrémités osseuses de toutes les articulations mobiles.

La capsule articulaire : Enveloppe fibreuse et élastique qui entoure et délimite les articulations mobiles. Les capsules articulaires contribuent, avec les ligaments, à maintenir en contact les structures de l’articulation et à en assurer la stabilité.

La membrane synoviale : Membrane qui tapisse la face interne de la capsule des articulations mobiles. La synoviale forme des replis et a pour fonction de nourrir et lubrifier les surfaces articulaires en produisant un liquide semblable au blanc d’oeuf, le liquide synovial.

Les ligaments articulaires : Tissus conjonctifs fibreux blanchâtres, très résistants et élastiques. Les ligaments unissent les os entre eux.

Le ménisque : Petite structure fibro-cartilagineuse ayant la forme d’un croissant (du grec mêniskos = croissant), située entre deux surfaces articulaires mobiles (les plus importants se retrouvent dans le genou et la mâchoire). Le ménisque forme un coussin dans l’articulation, qui permet le contact intime entre les surfaces et le glissement de l’articulation, tout comme l’amortissement des impacts.

Les bourses séreuses : Petites poches closes constituées de tissu conjonctif remplies de liquide synovial. Les bourses sont fixées aux os à proximité des articulations et empêchent le contact direct entre un os et un tendon. Ainsi, elles facilitent le glissement des structures et permettent d’amortir les mouvements.

tennis-elbow-01Les tendons : Bandelettes de tissus fibreux peu innervées (absence ou quasi-absence de nerfs) et peu ou pas vascularisées (absence de vaisseaux sanguins), qui relient les muscles aux os.

Les types d’articulations :On distingue trois types d’articulation :

Les synarthroses : Les os de ces articulations sont unis par du tissu fibreux. Généralement, l’articulation s’ossifie et les possibilités de mouvement sont presque nulles. On rencontre les syndesmoses et les sutures. Les pièces osseuses des sutures, sont unies par des tissus fibreux formant un ligament sutural. Avec l’âge, elles ont tendances à s’ossifier. La plupart des éléments constitutifs du crâne sont articulés par des sutures. Dans une syndesmose, le tissu fibreux ne s’ossifie pas toujours et il est possible d’avoir encore quelques mouvements (très limité). Ce type d’articulation est rencontré par exemple au niveau des articulations des cartilages costaux entre eux.

Les Amphiarthroses : Les éléments sont réunis par un cartilage, ce sont des articulations semi-mobiles. On rencontre les synchondroses et les symphyses. Dans une synchondrose, le cartilage (hyalin) est transformé en os avant l’âge adulte. Dans le cas d’une symphyse, on retrouve plutôt du fibro-cartilage. Normalement elle ne s’ossifie pas. Par exemple, les articulations intervertébrales sont des symphyses.

Les Diarthroses : sont caractérisées par la présence de synovie et par une grande mobilité. On en rencontre de plusieurs types en fonction de la forme des pièces osseuses en présence. La plupart du temps, du cartilage recouvre les surfaces articulaires, d’autre part des pièces complémentaires peuvent s’ajouter comme des ménisques articulaires.

Les effets des mouvements répétitifs sur les articulations :

Bien qu’un accident ponctuel (effort exceptionnel pour soulever un objet lourd, torsion extrême, etc.), une maladie dégénérative (arthrite rhumatoïde, arthrose, etc.) ou une infection puissent causer des dommages à l’un ou l’autre des tissus, la cause la plus fréquente des troubles musculo-squelettiques demeure la pratique de mouvements répétitifs. Ces mouvements provoquent des traumatismes légers qui à la longue finissent par endommager les tissus qui relient les muscles au squelette.

La tendinite ou inflammation d’un tendon est une manifestation courante de ce type de problème. À force de répéter les mêmes mouvements, une partie de l’os frotte sur un tendon et provoque des lésions plus ou moins importantes.

En tardant à soigner adéquatement une tendinite, on risque de causer des dommages aux divers tissus et organes qui se trouvent à proximité. Ainsi, une tendinite pourra causer l’inflammation d’une bourse séreuse, l’inflammation d’une membrane synoviale, l’inflammation du tendon et de la membrane synoviale. L’atteinte de l’ensemble de la capsule articulaire peut provoquer un blocage de l’articulation. Il peut arriver aussi que les tissus atteints compriment et irritent certains nerfs, c’est le cas pour le syndrome du canal carpien.

Les maladies des articulations :

Les problèmes des articulations peuvent devenir une cause pour des maladies articulaires plus ou moins graves. Il est nécessaire de considérer l’Arthrite et l’Arthrose.

L’Arthrite : L’Arthrite est une inflammation aiguë ou chronique d’une ou de plusieurs articulations. Plus d’une centaine de maladies sont classées parmi les nombreuses variétés d’arthrite ou sont à l’origine d’une arthrite. Les formes d’arthrite les plus répandues et les plus gênantes se manifestent simultanément dans plusieurs articulations (polyarthrites) ; elles peuvent devenir chroniques et évoluer vers l’impotence.

L’Arthrose : L’arthrose se caractérise par l’usure et la dégénérescence progressive du cartilage articulaire, entraînant une déformation de l’os concerné. Très fréquente chez l’adulte, cette maladie résulte souvent de lésions articulaires antérieures provoquées par des troubles du développement (congénitaux ou apparus au cours de la petite enfance ou de l’adolescence), par des inflammations diverses ou par des blessures (accident sportif, de la circulation, du travail). Par conséquent, chaque traumatisme articulaire doit être examiné avec soin afin de prévenir si possible l’apparition ultérieure d’une arthrose.

Il est nécessaire de prévenir afin d’éviter les accidents et les maladies articulaires qui peuvent devenir dangereux.

PRODUITS RELIÉS À CE SYMPTOME