Phytothérapie: Un choix

Phytothérapie : Un choix de société

Simplement on peut dire que la phytothérapie c’est le «traitement ou la prévention des maladies par l’usage des plantes». Il n’y aurait rien d’extraordinaire à cela si ce n’était le contexte socio-politique qui entoure la pratique des soins en occident. 

En effet depuis que les progrès de la chimie ont permis la synthèse des principes actifs et que la science chimique est devenue une industrie chimique, il est venu à la civilisation occidentale l’idée originale de ne valoriser que les produits créés par cette industrie pour traiter les individus de tous leurs problèmes de santé. À telle enseigne que les systèmes de santé gouvernementaux de tous les pays « industrialisés » ne remboursent exclusivement que les médicaments eux aussi « industrialisés ». Est-ce une coïncidence?

Il n’est pas question de nier l’utilité ni l’efficacité des produits pharmaceutiques chimiques. Mais il semble en effet ridicule de rayer des milliers d’années de connaissances sur les vertus curatives des plantes pour les remplacer par une croyance aveugle dans les procédés de synthèse dont nous constatons pourtant aussi les failles. 

Pour autant, nous ne saurions imposer les produits phytothérapeutiques comme seuls remèdes à prescrire. Nous considérons que les professionnels de la santé et les citoyens devraient être libres de choisir l’option de médication la plus adaptée à la situation. Ce choix doit s’exercer en se basant sur un système de connaissances sans cesse en évolution et sur la disponibilité de produits tant synthétiques que naturels.

Les médicaments chimiques de synthèse sont certes indispensables dans certains cas, cependant, à leurs qualités correspondent souvent leurs défauts. Leur puissance résulte souvent d’une agressivité de traitement accompagnée d’un cortège d’effets secondaires qui sont souvent disproportionnés avec les affections à traiter. C’est sur cette base que des produits alternatifs doivent être disponibles, pour qu’il y ait un véritable choix de traitement.

Nous exposons ces considérations afin d’interpréter et positionner, dans leur contexte, la décision des patients / clients qui choisissent délibérément de faire confiance aux produits de phytothérapie pour se soigner, en déboursant de leur poche pour un traitement qui n’est que vaguement « toléré » par les autorités, puisque non remboursé. C’est une décision qu’ils se résolvent à prendre soit après un constat d’échec de l’approche « industrielle » ou pour se soustraire à des effets secondaires qui effritent leur qualité de vie. Ces décisions sont plus qu’un simple choix de consommateur, c’est un choix de société.

C’est pourquoi il est très important pour la société Botavie que ses produits méritent la confiance des personnes qui choisissent les traitements à base de plantes naturelles. L’approche de Botavie concerne autant la qualité des matières premières (le plus souvent des plantes sauvages, produites sans engrais, pesticides ou herbicides chimiques), que l’efficacité et la finesse des procédés de traitement et d’extraction des principes actifs des plantes.